vendredi 31 août 2018

Réussir sa première année de droit : conseils aux futurs juristes

  droitenfrancais       vendredi 31 août 2018


Réussir sa première année de droit : conseils aux futurs juristes






Réussir sa première année de droit : conseils aux futurs juristes

Le droit attire toujours autant mais savez-vous que 2 étudiants sur 3 ratent leur première année ? Pour prendre un bon départ, voici quelques conseils de méthodologie pour acquérir la "juridic' attitude".

- La maîtrise de la langue, un acquis indispensable.

Voilà une bonne nouvelle pour les littéraires : le droit est une discipline intrinsèquement littéraire. La maîtrise du langage écrit et de la syntaxe vous sera nécessaire pour entrer dans des réflexions de fond avec précision et justesse.

Le vocabulaire que vous apprendrez à maîtriser vous viendra petit à petit, comme une seconde langue maternelle, mais il vous faudra de la rigueur dans l’utilisation des termes : pour cela, prenez soin dès la première année (L1) de consulter régulièrement les différents dictionnaires juridiques.

Il va sans dire qu’on attendra de vous une orthographe de qualité. Prenez donc le temps nécessaire à plusieurs relectures lorsque vous devrez rendre un devoir !







L’oral n’est pas à négliger non plus. Vous devrez apprendre à vous exprimer à bon escient et à être à l’aise. Hormis les matières fondamentales, toutes les autres seront l’objet d’examen oral. Le juriste par définition doit convaincre que sa solution est juste, notez que s’exercer à l’écrit vous formera aussi pour l’oral.

- Prendre le rythme universitaire très tôt

On vous laissera désormais libre de votre assiduité puisqu’en amphi, on n'émarge pas. N’y voyez pas là une opportunité de flânerie, mais une responsabilisation. Les profs sont assez physionomistes, ils repèrent les fidèles et s’en souviennent à l’oral. D'autre part, si vous n'assistez pas au cours, il vous faudra l'apprendre sur les notes de quelqu’un d'autre : un handicap qui s’ajoute au fait que vous n’aurez pas commencé à assimiler les connaissances avec votre mémoire auditive en écoutant l'enseignant.

La prise de notes doit aussi être maîtrisée assez tôt : vos notes, tout en étant pouvant s'adapter à votre personnalité et au style du prof, doivent reprendre l'essentiel du cours, et constituer un support d'apprentissage fiable poules révisions (grâce à la mise en page, aux points importants soulignés, etc).

L’année universitaire est courte, il vous faudra vous mettre vite dans le rythme et mettre le paquet sur les matières écrites qui font l’objet de travaux dirigés (TD). Appuyez-vous sur vos chargés de TD, c’est votre meilleure source. Leur rendre des devoirs le plus souvent possible (au moins des plans détaillés) vous permettra de progresser plus vite. Une fois la méthode acquise, vous pourrez peaufiner la qualité de vos devoirs et acquérir cet esprit juridique si nécessaire.

- Les exercices juridiques : à bonne méthode, bons résultats.

Nous venons de l’évoquer, défendre une thèse, une position constitue l’essence même du travail du juriste. C’est ce qui vous sera demandé dans les différents exercices. Il n’est donc pas étonnant que les étudiants venant de filières scientifiques aient encore une fois de meilleurs résultats. En effet, ces exercices demandent rigueur et méthode. 
• La dissertation juridique, par exemple, a ses règles propres qui se comprennent au regard de la culture juridique que vous commencerez vite de percevoir. La logique du droit est souvent bi-partiste, le principe / les exceptions, le droit subjectif / objectif, etc. Il n’est donc pas étonnant que la dissertation se construise sur un plan en deux parties.
• Le commentaire d’arrêt vous demandera une esprit de synthèse et c’est là que vous devrez aiguiser vos réflexes juridiques pour percevoir les problèmes de droit et les enjeux pour l'évolution de la Loi.
• Le cas pratique aussi vous demandera une attention particulière pour apprendre à appliquer la règle de droit à des faits concrets.

- La juridic’attitude, l’esprit qui fait la différence.

Acquérir le réflexe juridique est ce qu’il y a de plus difficile, car il ne s’agit plus seulement de méthode, ni de connaissances, mais bien d’une attitude générale. Toute situation du quotidien, tout actualité lue dans la presse, recouvre une situation juridique. Il faut donc faire feu de tout bois et apprendre à lire votre environnement à travers vos "lunettes" de juriste. Cela doit devenir pour vous un réflexe.

Pour cela, vous devez nourrir en permanence votre culture générale, et développer votre curiosité. Allez fureter dans les revues juridiques et lisez les notes de vos fiches en détail. Cela vous aidera à vous imprégner de cet esprit particulier. Le travail en groupe, les stages, la fréquentation des tribunaux peuvent aussi contribuer à former votre esprit de juriste, tout en vous aidant à cerner votre projet professionnel.

logoblog
Previous
« Prev Post