samedi 15 décembre 2018

Introduction aux Relations Internationales .

  droitenfrancais       samedi 15 décembre 2018


 Introduction aux Relations Internationales




Introduction
1. Définition des R.I.
Les relations internationales sont une discipline relativement récente qui a vu le jour après la première guerre mondiale, précisément en 1919 en Grande Bretagne. Elles constituent une des branches de la science politique contemporaine1. Étant une discipline carrefour, elle se partage les mêmes objets et méthodes d’analyse avec d’autres disciplines des sciences sociales comme le droit, l’histoire, la sociologie...etc.
Les Relations internationales peuvent se définir ainsi comme :
« L’ensemble des relations qui se déroulent au-delà de l’espace contrôlé par les États …, quel que soit l’acteur – étatique ou non – concerné par ces relations, et quelle que soit la nature – politique ou autre – de ces relations » (Battistella, 2006, p. 26)
Le qualificatif international renvoie ainsi aux relations interétatiques, en ce sens que l’État nation, exerçant sa souveraineté politique de façon continue sur un territoire
1 Roche Jean-Jacques, L'enseignement des relations internationales en France : les aléas d'une discipline-carrefour, Revue internationale et stratégique, 2002/3 n° 47, pp.101-102.
3




délimité géographiquement était considéré, jusqu’à un passé récent, comme unique acteur2.
En effet, et bien que d’autres acteurs ont fait leur entrée sur la scène internationale depuis quelques ânées, l’État demeure au coeur de l'étude des relations internationales et le restera dans un avenir prévisible3. La politique étatique constitue de ce fait l’objet central de son analyse. Ce sont les États qui décident d'aller à la guerre, d’ériger des barrières commerciales, de choisir si et à quel niveau établir des normes environnementales. Ce sont eux qui décident de faire partie ou non des accords internationaux et de les respecter.
Du coup, les relations internationales en tant que discipline sont principalement concernées par ce que les États font sur la scène internationale.
En conséquence, l’État constitue l’unité principale d’analyse dans la plupart des théories des relations internationales (Réaliste, néoréaliste, systémique...etc.). De nombreux chercheurs se concentrent sur les États et leurs interactions pour expliquer les tendances et l’évolution de la politique internationale. 4
2 Philippe Marchesin, introduction aux relations internationales, ed ; Karthala, Paris, 2008, p.11.
3 Cf. D. Battistella : Le bel avenir de la théorie de l’État en Relations international, Jus Politicum – n° 8- 2012
4 David A. Lake, The State and International Relations, The Oxford handbook of international relations, Oxford University Press Inc., New York, 2008, p. 41.
4
En fait, les RI sont une discipline carrefour (Domaine de connaissances) dont l’objet touche toutes les formes d’interactions publiques ou privées, individuelles ou collectives, entre des acteurs nationaux et internationaux qui traversent les frontières classiques des unités étatiques. Cela consiste à analyser les mouvements et les flux qui traversent
Les frontières des unités étatiques (constant, 91).
Il faut noter que depuis son apparition en 1919 en Grande Bretagne jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale en 1945, la discipline des relations internationales avait pour objet principal l’analyse des relations interétatiques guidées par la grande problématique de la guerre et de la paix (Batistella, 2007). Cela se justifie d’une part par le caractère anglo-saxon de la discipline qui confond l’État avec la nation. Une telle confusion implique que les relations internationales sont des relations interétatiques en premier lieu. Cela se justifie d’autre part par le fait que jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale, la scène internationale était dominée par les grandes puissances occidentales, dont le nombre était réduit. Cela avait comme corolaire, l’hégémonie des États occidentaux sur la scène internationale. Il fallait dès lors attendre le début des années soixante pour assister à une
5




prolifération sans précédent des acteurs étatiques sur la scène mondiale, suite à la vague des indépendances des anciennes colonies en Asie et en Afrique. Désormais, on assiste à une mondialisation de l’État nation qui devient l’acteur privilégié des relations internationales contemporaines.
2. L’objet des Relations internationales.
Les relations internationales sont ainsi une discipline dont l’objet demeure l’analyse et la compréhension des différents événements et faits liés aux relations entre les différentes unités internationales (les États, les organisations internationales, les organisations non gouvernementales internationales, les mouvements de libérations nationaux, les firmes internationales, la société civile internationale, les individus et les groupes transnationaux.)
L’ensemble de ses unités est désigné par plusieurs concepts :
 la société internationale, c’est-à-dire un ensemble de membres hétérogènes qui poursuivent leurs propres objectifs.
Oran.R.Yong défini la société internationale comme un ensemble « d’États conçus comme les unités territoriales, dont les gouvernements investis du monopole de la force
6
légitime, font d’autorité des choix collectifs concernant une série de questions d’intérêt public » 5
On peut également définir cette société comme « la somme des processus relationnels (interactions) qui s’établissent tant au sein des États que par delà les frontières nationales »6
 La communauté internationale, c’est-à-dire, un ensemble d’unités et de membres homogènes qui se partagent les mêmes valeurs. Jhon.W. Burton, définit la communauté internationale comme un « …système d’interaction dont les États sont les éléments. »
 La scène internationale, est un espace de jeu ou chaque acteur, étatique ou non, joue un rôle particulier qui se recoupe et se complète avec les rôles des autres acteurs.
 Le Système international, est un ensemble constitué par des unités politiques interdépendantes poursuivant chacune ses propres objectifs, mais impliquées en définitive, dans un réseau de relations de pouvoir, lui même défini par les rapports de force existants entre les États.





logoblog
Previous
« Prev Post