samedi 14 juillet 2018

Méthodologie pour la rédaction d'un mémoire

  droitenfrancais       samedi 14 juillet 2018


Méthodologie pour la rédaction d'un mémoire








Le but de ce cours est de donner aux étudiants et à toute personne
intéressée les rudiments de base et les principes nécessaires pour mener à
bien toute recherche. Au delà du projet de recherche de fin de cycle qui
est requis pour leur formation, nous visons également à fournir aux
étudiants les instruments indispensables qui leur permettront de planifier et
de réaliser toute étude qui leur sera soumise par leur organisme employeur.
Bien que la frontière ne soit pas toujours clairement définie, on a
coutume de distinguer entre une recherche pure et une recherche appliquée.
Pour la plupart des recherches il est aisé de constater la différence mais
pour d’autres cela pourrait être loin d’être évident ; on comprend par là que
tout est question de degré.
La recherche pure :
Elle a pour objet d’élargir les connaissances humaines et donc faire
reculer les frontières des connaissances scientifiques. Elle n’aura des
retombées indirectes sur la prise de décision que beaucoup plus tard.
La recherche pure concerne rarement une institution spécifique et
pose une problématique globale dont profiterait une multitude de
structures.





Pour être menée à bien, elle exige des moyens considérables et un
temps plus long pour donner des résultats probants, également important
est le nombre d’études qu’il faut pour résoudre un problème de recherche
pure. Ce n’est qu’après avoir synthétisé les résultats de multitudes d’études
sur un sujet que l’on commence à formuler une opinion sur un phénomène.
Exemple : c’est à partir de milliers d’études sur la relation entre les
primes et la productivité que l’on commence à entrevoir deux aspects
essentiels de la question :
1- Les primes ne sont efficaces que si elles sont accompagnées d’une
multitude de mesures (que nous ne pouvons citer ici) et que si elles
représentent une proportion assez élevée de la rémunération ((30 % ou
plus).
2- Les primes ne sont rentables que si elles sont perçues comme juste et si
elles sont individualisées ou le collectif qui est concernée est petit (trois au
plus de préférence).
Comme une hirondelle ne fait pas le printemps, en recherche pure,
une étude prise isolément ne constitue pas une preuve pour ou contre une
hypothèse, elle ne fait qu’accumuler de l’évidence pour ou contre cette
dernière.
2
Quant on dispose de plusieurs études et qu’un nombre élevé d’entre
elles supportent une hypothèse, on commence en recherche pure à croire en
sa validité.
Exemple d’hypothèses de recherche pure :
1- L’être humain est il prédisposé à accepter une responsabilité ?
2- Peut on enseigner à une personne comment être un bon leader ?
On remarque le caractère très général de ces questions et leur
complexité qui requiert du temps et des moyens colossaux pour pouvoir y
répondre avec les nuances et les incertitudes nécessaires ce qui explique
pourquoi la recherche pure est plutôt monopolisée par les pays développés.
La recherche appliquée :




Elle nous intéresse plus particulièrement car c’est le type de
recherche que nous allons développer. Une thèse de fin de cycle ou travail
commandé par un organisme employeur est le plus souvent du type de
recherche appliquée.
Elle a pour objet la prise de décision et/ou la formulation de
recommandations pour faire face à un problème ou à un besoin concret.
Exemple 1 : Comment explique t-on la baisse du volume d’activité,
chiffre d’affaire et taux d’utilisation des capacités, de l’entreprise SNGM ?
Exemple 2 : Causes et remèdes probables aux taux d’absentéisme
élevé de l’unité de distribution de produits alimentaires de la commune de
Sedar.






logoblog
Previous
« Prev Post